Connexion | M’enregistrer




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Noochronik-le point de vue du miroir- (Las meninas)
UNREAD_POSTPosté: Ven Juin 27, 2008 1:59 pm 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1161
Bonjour,

un petit scoop artistique je pense..( edit : Euh, non désolé ce n'est pas un scoop en fait ça a déja été démontré: il existe une modélisation miniature des Ménines, réalisée comme une oeuvre d'art par Philippe Comar, datant de 1978 et qui démontre que le miroir reflète le tableau..;
http://www.museupicasso.bcn.cat/meninas ... a_e_en.htm
et un dessin 3D perspectif sur le net de Nathalie Vogel qui reprend Philippe Comar et qui valide aussi que c'est la toile qui se reflete
http://pagesperso-orange.fr/nvogel/Dossiers/Menines.htm


Mon analyse en HTML sur le site du noomuseum
http://www.noomuseum.net/noomuseum/Velasquez-0100.html


que se passe t'il dans le contrechamp du tableau de velasquez, Les menines... :-)
une petite analyse en 3D que je viens de réaliser ce mercredi 25 juin 2008, autour du fameux tableau des Menines de Velasquez. pour une conférence que j'ai faite sur Second life sur la préhistoire de la cyberculture, à la bibliotheque francophone.
http://slurl.com/secondlife/Ebeoplex/43/200/124/


In the famous painting of Velasquez, "Las Meninas", one of the main questions is :
Who Velasquez is looking at and painting ?


Dans la fameuse peinture de Velasquez,"Las Meninas", une des questions que pose le tableau est : qui Velasquez est il en train de regarder et de peindre ?

Image




The reflection in the mirror if it is really a mirror (1) seems to indicate that Velasquez is painting the King and the Queen of Spain, standing at the same place than us, the 21th century spectators of this painting, looking to this scene throught the net, and, to whom all the regards of those people from the past are converging centuries after centuries.
1 - (the different graphic processing than the others paintings lead to this interpretation )



Le reflet dans le miroir, si c'est vraiment un miroir (1) semble indiquer que Velasquez fait un portrait du roi et la reine d'espagne, se tenant à la meme place que nous, spectateurs, du 21me siècle, qui observons cette scène à travers l'internet, et vers qui tous les regards de ces gens du passé convergent, siècles après siècles.
1- (la différence de traitement graphique par rapport aux tableaux représentés au dessus, permet de déduire qu'il s'agit bien d'un miroir)
Image


So, for this subtil immersion game, this painting is famous, and for me emblematic of the prehistory of cyberculture. Every spectator who stand front this painting in the museum of Prado in Madrid, or in a reproduction is Immerged in the court of Spain at Velaquez century. By his famous mirror game, we are the heroes of this painting, an immersive video game before there existence.

But... what does the mirror reflect ?
Does this mirror reflect the two people standing out of the image at the spectator place, in front of the infanta Margarita, or does it reflect the canvas on the easel in front of Velasquez ?



Cette peinture est célèbre pour ce jeu immersif subtil de mise en abîme, et il est pour moi emblématique de la préhistoire de la cyberculture: Chaque spectateur qui se tient devant ce tableau au musée du Prado à Madrid, ou qui regarde une reproduction, se retrouve immergé dans la cour du roi d'Espagne à l'époque de Velasquez. Par son célèbre jeu de miroir, c'est un tableau dont nous sommes les héros, un jeu vidéo immersif avant l'heure.

Mais que reflète le miroir ?
Reflète t'il les deux personnes qui se tiennent debout en dehors de l'image, à la place du spectateur en face de l'infante Marguerite, ou reflète t'il la toile posée sur le chevalet devant Velasquez ?
Image



Velasquez seems to look a us, but the infanta is looking someone on our left.. who is it ? Are we the King, or the Queen ?

Velasquez semble nous regarder, mais l'infante regarde quelqu'un d'autre à notre gauche.. qui est-ce? Somme nous le roi, ou la reine ?
Image




Often the light in the aristocracy's portraits, is coming from the left, here, the light is coming from the right... why ?

Souvent, dans les portraits d'aristocrates, la lumière vient de la gauche, dans ce tableau, la lumière vient de la droite... pourquoi ?
Image



An easy way now, to have some answers to those old questions, is to rebuild this scene in virtual, with a 3D computer graphic software.The perspective analysis of the image should be easy, because it is what we call a "one point"perspective image.

The lines of the ceiling, the right wall and the canvas on the wall leads to the vanishing point and give us the position of the horizon line.

Un façon simple de répondre à ces vieilles question, est de reconstruire cette scene en virtuel, avec un logiciel de 3D.
L'analyse de la perspective dans cette scène devrait être simple, car c'est une scène frontale, avec un point de fuite unique.
Les lignes du plafond, du mur de droite et des toiles sur le mur convergent vers un point de fuite qui nous donne la ligne d'horizon.
Image



But there is a little problem.
The vanishing points lines of the ceiling and the paintings on the right wall are not converging exactly to the same point on the horizon line as they shoulds. It seems that, for Velasquez, it was not necessary to have a geometrical precision to build his painting. And, by many way, he was right, nobody care in front of this painting, if they are more than one vanishing point. But for me it is a problem. I decide to choose the zone where most of the vanishing lines are converging, around the hip of they leads around the hip of Don José Nieto Velazquez, the Queen's Chamberlain. Who stand in the back door.


mais il y a un petit probleme.
Les lignes de fuite du plafond, et des peintures accrochées sur le mur de droite, ne convergent pas vers le même point de fuite comme elles devraient. Il semblerait que Velasquez ne s'est pas embarassé d'une précision géométrique pour construire sa peinture. Et d'une certaine façon il n'avait pas tort, car personne en face de ce tableau ne s'inquiéte de savoir si les points de fuites convergent bien vers le même endroit.
Mais pour moi, c'est un vrai probleme. Je décide de choisir la zone où convergent les lignes de fuite principales, près des hanches de Don José Nieto Velazquez, le chambellan de la reine qui se tient dans l'encadrement de la porte du fond.
Image




Even if they are not exactly delineate, the vanishing points allow me to draw the shape of the room. In this image you can see the back wall in dark blue, the ceiling in green, the right wall in purple, and the floor in yellow.

Même s'ils ne sont pas exactement repérés, les points de fuite me permettent de dessiner la forme de la piece. Dans cette image vous pouvez voir le mur du fond en bleu sombre, le plafond en vert, le mur de droite en mauve, et le sol en jaune.
Image



I can enter those data in Cinema 4D from Maxon, the 3D computer graphics software I use for graphics productions. And I obtain quite quickly a beautiful and realistic 3D model of the scene. I duplicate the back wall on the right side. Because there was certainly an other room or a corridor on the right, from where is coming
the dwarf Nicolas Pertusato. I had to redraw and imagine, his back and his right leg whose position in the air, let me think there maybe was a stair here...


J'entre ces données dans Cinema 4D de Maxon, http://www.maxon.net/ le logiciel de modélisation et de rendu 3D professionnel que j'utilise pour mes productions. Et j'obtiens rapidement un beau modele de la scène relativement réaliste.
J'ai dupliqué le mur du fond sur la droite, car il y avait certainement une piece ou un couloir a cet endroit, d'où vient le nain Nicolas Pertusato, J'ai redessiné son dos et sa jambe droite dont la position en l'air induit qu'il y avait peut etre un escalier ou une estrade a cet endroit.
Image


After adjusting the positions of the characters, I can move around the scene. I have put a camera at the place where should be the spectator to see the perspective like that.
It is quite far from the group. And i think it should be possible to test an other focal point for the camera, to be closer to the group. Also, The windows of the right wall seems to much narrow... but maybe... it is not impossible...


Après avoir ajusté la postion des personnages, je peux bouger autour de la scène. J'ai posé une caméra vidéo sur son trépied, à l'endroit où le logiciel a positionné sa propre caméra.
C'est relativement loin du groupe. Et je pense qu'en testant une autre focale pour la caméra, on doit pouvoir la rapprocher du groupe.
Les fenêtres sur le mur de droite me semblent aussi un peu étroites... mais pourquoi pas... ce n'est pas impossible...
Image



I put on the canvas the mirror's image of the original painting, but inverted. so I will see if it appear in my own mirror in the 3D model.

J'ai posé sur la toile, l'image inversée du miroir provenant de la peinture originale, ainsi je verrais si elle apparait dans mon propre miroir dans le modèle 3D.
Image




Magic ! The mirror on the wall in my 3D model reflect the canvas on the easel, not perfectly, but this default position à 0° / 0° even imprecise, show the canvas, and not the spectator.

Magique ! ça a marché. Le miroir sur le mur, dans mon model 3D reflete la toile sur son chevalet. Ce n'est pas parfait, mais cette position par défaut à 0° / 0° bien qu'approximative, montre la toile, et non pas le spectateur.
Image



I just need to slightly rotate the mirror of 1,8° in horizontal, and 1,2° in vertical so It reflect perfectly the canvas on the easel as it look in the original painting. The vertical rotation is logical, certainly the real mirror on the wall of the Alcazar Palace in Madrid was suspend on a nail. And 1, 2° is the inclination of the frame.The horizontal rotation of 1,8° could be explained by the inaccuracy of the position of the vanishing point given by Velasquez perspective construction.


Je dois juste tourner légèrement le miroir de 1,8° en horizontal, et de 1,2° en vertical pour cadrer parfaitement la toile sur son chevalet, comme elle se présente dans la peinture originale.
La rotation verticale est logique. Certainement le vrai miroir sur le mur du palais de l'Alcazar à Madrid était suspendu à un clou. et 1,2° est linclinaison provoquée par la suspension. La rotation horizontale de 1,8° pourrait s'expliquer par la position imprécise des points de fuites de Velasquez ou par une réelle rotation du miroir original.
Image



To see the spectators (us or the king and the queen), I must rotate much more the mirror, of 7,4°. So much that my mirror model get inside the wall, and I was also obliged to move it away from the wall at a distance of 14cm.. very far from the nail..

The two characters are more littles than in the original image of the mirror, and the most important, we can see the backs of the peoples who stands in front the king and the queen...


Pour pouvoir voir les spectateurs ( nous, ou le roi et la reine), je dois faire tourner beaucoup plus le miroir, de 7,4°. Une valeur tellement grande que mon model de miroir pénètre à l'intérieur du mur, et je dois l'éloigner du mur d'une distance de 14cm, tres loin de son crochet...

Les deux personnages sont plus petits que dans le reflet original du miroir, et le plus important, c'est que dans cette orientation nous voyons les silhouettes des personnes qui s'interposent entre le miroir et le roi et la reine.
Image


Of course, I need to build a realistic model of the Queen and the King, but we can see anyhow that the proportions of my mannequins are differents from the original reflection.

BIen sur, il faudra que je modélise un model plus réaliste de la reine et du roi, mais les mannequins mettent en évidence dans tous les cas que les proportions ne sont pas les mêmes.
Image




For some unknow reasons, in the aristocracy's portraits, usually the light come from the left side.
http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=16542369
And most of the paintings of Velasquez respect this tradition. But not in this image... because this is the reverse shot of the main painting, only visible in the mirror, the portrait of the king and the queen where the light is in the good direction from left to right.


Pour des raisons qui me sont inconnues, dans les portraits d'aristocrates de la renaissance, la lumière vient de la gauche, mais pas dans ce tableau car c'est le contre champ de la peinture principale qui n'est visible que dans la reflection du miroir, le portrait du roi et de la reine, dont la lumière est correctement orientée de gauche vers la droite.
Image




The point of view, of the mirror.

Le point de vue du miroir...
Image



An other very nteresting "mise en abime" in this painting, is those mythological references through the Jordaens and Titian copy hooked on the back wall upper the mirror.

Une autre mise en abime intéressante dans ce tableau, est en rapport avec les références mythologiques décrites par les copies de tableaux de Titien, et Jordaens accrochées au mur du fond au dessus du miroir...
Image



just for the fun, the beautiful anamorphosis of the right wall generated by the perspective projection of the 3D "camera mapping"

juste pour le plaisir, la très belle anamorphose du mur de droite générée par la projection 3D en "camera mapping".
Image


Download the 3D movie first demo
telechargez le film de démo en 3D

http://www.noomuseum.net/noomuseum/mov/ ... 4-H264.mov


Yann, NooReflecteur...


Dernière édition par yann.minh le Lun Sep 01, 2008 12:07 pm, édité 13 fois.

 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Sam Juin 28, 2008 10:01 am 
NooBavard
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Lun Fév 12, 2007 8:27 am
Messages: 164
Localisation: Vitry sur Seine
Je trouve cette analyse très pertinente pour ne pas dire carrément géniale! Ça me fait penser à l'émission palette en plus objectif. Comment t'es venue cette interrogation à propos de ce reflet? Une intuition? Il est évident que quelqu'un qui côtoie la 3D et les univers virtuels est privilégié en ce qui concerne la visualisation spatiale. Les peintres réalistes aussi certainement. Je suis sûr qu'il y a beaucoup d'autres tableaux à étudier de la sorte. Bravo Yann.


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Sam Juin 28, 2008 5:51 pm 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1161
Salut Hubert,

merci pour ton commentaire...

En fait, ça n'a jamais fait aucun doute pour moi, et nous sommes nombreux à partager cette certitude comme Gilles Berquet par exemple qui est un grand photographe qui travaille beaucoup avec les miroirs, et pour qui c'est aussi une évidence que c'est le tableau qui se reflète... ( http://gillesberquet.com ). Mais j'avais constaté en lisant les critiques de ce tableau sur des livres ou sur le net (wiki) que ce n'était pas une évidence pour tout le monde... du coup, pour être certain que ma perception était la bonne il fallait en faire la démonstration... et tu vas rire, mais tu as indirectement contribué à conforter ma certitude que c'était le tableau qui se reflétait dans le miroir...

... tu sais, lors de ton vernissage à Saint Germain, tu as fait quelquechose avec le tableau de Luh qui m'a interpellé par rapport au tableau des Ménines...


tu vois quoi je suppose ?



regarde, je remets les photos de ton vernissage...
viewtopic.php?t=97

Image
Image


Oui, le tissu que tu as posé pour protéger le tableau inachevé de luh :-)

le dais rouge qu'on voit sur le reflet dans le tableau des ménines devait jouer le même rôle... c'est une protection pour le tableau...

Image

ce qui induit que le tableau du roi et la reine est soit un lavis à l'huile très dilué, une esquisse préparatoire qui sèche rapidement et ne peut donc pas être abimée par le contact du tissu, soit un pastel sec ou un velours à sauce comme ça se faisait parfois pour les esquisses en espagne, et surtout, Velasquez nous fait un peu du jeu d'acteur avec sa palette à la main... :-) car si c'est le tableau définitif à l'huile, à priori, il ne peut pas le recouvrir du tissu de protection... enfin à priori... ?

Yann NooPolicier scientifique...


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Sam Juin 28, 2008 9:46 pm 
NooPilier
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Fév 13, 2007 11:34 pm
Messages: 325
Localisation: A travers les cieux, l'espace et le temps...
j'adore ce protrait de luh, sans les cheveux, je le redis, je le préfère comme ça.

Péné

_________________
I'm not here for your entertainment
you don't really want to mess with me tonight
----
Péné Pure Evil With True Love Inside


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Sam Juin 28, 2008 10:39 pm 
NooDiscret
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Sam Fév 17, 2007 11:19 pm
Messages: 45
à mon humble avis le tissu que l'on voit fait partie intégrante du tableau, sinon on le verrait déborder du cadre au premier plan, et j'ai regardé d'autres portraits du roi et de la reine, Velasquez y intègre souvent un tissu de ce type en arrière plan.

alain, Noocontradicteur...


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Dim Juin 29, 2008 5:20 am 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1161
Bon d'accord..

je n'ai pas de contre arguments... dommage... :-)


Sinon pour info,

il existe une modélisation en grandeur réelle des Ménines, réalisée comme une oeuvre d'art par Philippe Comar, datant de 1978 et qui démontre en grandeur réelle que le miroir reflète le tableau..;

http://www.museupicasso.bcn.cat/meninas ... a_e_en.htm

et un dessin 3D perspectif sur le net qui valide aussi que c'est la toile qui se reflete
http://pagesperso-orange.fr/nvogel/Dossiers/Menines.htm


Yann NooMiroitier


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Lun Juin 30, 2008 12:48 am 
NooActif
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Lun Fév 12, 2007 9:53 am
Messages: 103
Localisation: Noosphère
Le modèle de Philippe Comar n'est pas à l'échelle 1:1, ses dimensions sont 193 x 159,5 x 83 cm.

http://www.museupicasso.bcn.cat/meninas/art_comar_1_en.htm

C'est dommage pour le scoop. Cependant c'est révélateur de voir que vous avez la même approche sur le même tableau, tout en utilisant chacun les moyens de votre époque.

Il n'y a pas tant que cela d'exemples où une reconstitution d'une peinture en trois dimensions est vraiment utile, si ? Il y a bien des maquettes en Lego inspirées d'Escher. http://www.andrewlipson.com/lego.htm


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Lun Juin 30, 2008 1:05 am 
NooActif
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Lun Fév 12, 2007 9:53 am
Messages: 103
Localisation: Noosphère
Pour revenir au tableau, Velasquez se peint en train de peindre le roi et la reine d'Espagne dans leur palais. Vu le souci de reprendre les autres tableaux, qui ont été identifiés, il semble bien qu'il a pris un décor existant comme modèle. C'est tout simplement un "making off".

Et si le miroir avait été placé là exprès, non pour les Ménines mais pour le portrait lui même, afin de permettre au roi d'en suivre l'avancée ?


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Lun Juin 30, 2008 8:42 am 
NooDiscret
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Sam Fév 17, 2007 11:19 pm
Messages: 45
Oui c'est possible, il peut aussi permettre à Velasquez de voir son tableau à l'envers... C'est un procédé connu pour voir les défauts de compositions d'anatomies etc... Ils vous sautent alors aux yeux alors qu'à l'endroit on fini par ne plus rien voir.

Alain Noopeintre


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Mer Juil 02, 2008 2:55 am 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1161
un message de Gilles Berquet http://gillesberquet.com qu'il vient de m'envoyer en mail privé, et avec son autorisation de diffusion sur le forum :


cher Yann,
puisque tu as déjà pensé me citer, voila un peu mon idée sur certains détails de ton raisonnement.
Je suis entièrement d'accord avec toi concernant la démonstration perspective du problème, jusqu'a la remarque sur la lumière qui vient de la droite, mais effectivement de la gauche dans la toile peinte par le peintre... bref, rien à dire.
cependant, je ne suis pas du tout d'accord avec ton histoire de couloir sur la droite de la pièce, que tu agrémente d'un escalier pour y faire descendre ton nain... la j'ai des gros doutes, ne serais ce que par rapport à une architecture normale de chateau.
pour moi il est clair que cette salle donne sur la facade d'un chateau (je ne vois pas comment un couloir pourrait partir de cet endroit et vers l'avant ! à moins que nous soyons dans une configuration de batiment d'enceinte sur une cour intérieur... mais dans ce cas les coins sont réservés aux dessertes et escaliers et non aux appartements du couple royal qui sont plutôt au coeur du bâtiment).
il s'agit visiblement d'une vaste pièce en longueur, éclairée par de nombreuses fenêtres en retrait dans des caissons (style de l'époque en particulier dans le sud pour ménager un peu de fraicheur dans les pièces - il n'y avait pas de volets).
la lumière qui vient de ces caissons confirme mon point de vue et le nains est précisément dans le renfoncement de la fenêtre (n°5 sur mon croquis) qui éclaire le devant de la scène dans le tableau (il n'est pas sautillant comme tu l'as représenté sur ta simulation mais il a un pied posé au sol et l'autre sur le dos du chien, tel un chasseur posant avec son trophée - assez logique pour un nain de cour amuseur de princes!).
De plus, pourrais tu imaginer que pour cette scène, le couple royal se retrouve à poser dans un sombre couloir, ou pire sur un palier d'escalier, et non au centre de la pièce !!! .
Cette salle est au moins aussi longue derrière nous qu'elle n'est visible dans la toile.
quant à sa largeur, elle n'est guère plus que le mur visible du fond, car les deux accroches au plafonds dessinnent une ligne qui doit être le centre en largeur de la salle.

vola donc mon idée..........
bien cordialement cher collègue chercheur de poux dans la tête

gilles

Image


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Jeu Juil 03, 2008 12:02 am 
NooActif
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Lun Fév 12, 2007 9:53 am
Messages: 103
Localisation: Noosphère
En effet, tu as du utiliser une image légèrement tronquée. Sur celle là (de wikipedia commons) la jambe droite du personnage en question est bien visible.

Par contre, on y vois aussi un bout de cadre de tableau, ce qui me semblerais curieux dans le caisson d'une fenêtre.

D'après ce site, la pièce a été localisé sur un plan du palais de l'Alcazar.
Malheureusement, il n'y a pas les sources ni le plan en question.
http://art.mygalerie.com/les%20maitres/vel_det1.html

Image


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Jeu Juil 03, 2008 1:33 am 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1161
Ah oui
excellent

merci Matthieu... je vais de ce pas refaire le pied gauche

et la lumière est différente aussi, ce qui pourrait quand meme induire qu'il y a une ouverture de ce coté, ou alors les volets sont fermés dans les alcoves du milieu ... en meme temps, il y a le meme type de structure, que pour les autres alcoves, ce qui confirmerait qu'il s'agit bien d'une fenetre...

Et la remarque du milieu de la piece donné par les crochets au plafond est super pertinente...


Au fait Matthieu, tu m'as pas répondu, j'ai besoin d'un programmeur pour m'aider à développer une interface entre Second life et des systèmes électromécaniques téléopérés en XML, dont le constructeur est intéressé par mon projet de synchronisation...


Yann, NooSynchroniseur...


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Jeu Juil 03, 2008 9:21 am 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1161
Cette histoire de lumière plutôt en haut à gauche m'amène dans des zones noosphériques jubilatoires... et il faut que je partage mes explorations avec vous :-)


Ici, un site en espagnol, qui outre une extrapolation numérique sophistiquée que j'ai du mal à suivre, propose le plan et la situation de la salle où le tableau a sans doute été peint ?

http://nacho.myweb.io/realidad.htm

Image


plan qui, s'il correspond bien au secteur de l'Alcazar où a été peint le tableau confirme la proposition d'implantation de Gilles Berquet
[/i]
Image

--------------------------

c'est Luh http://www.laluhne.com/ doctorante en art plastique en plus de poser pour les grands photographes dont Gilles Berquet et peindre des oeuvres cyberpunks, qui m'a indiqué qu'il existait une peinture de Jordaens où figure sans doute ce que j'appelle une "vulvophanie" par symétrie humoristique avec les Phallophanies d'Alexandre Leupin ( http://www.alexandreleupin.com/publicat ... tSacre.htm ) et qu'il faut que j'intègre dans mon analyse des métaphores sexuelles cachées en art plastique et cinéma..
http://www.yannminh.com/french/TxtArguments090.html

Jordaens, le sommeil d'antiope musée de grenoble 1650
observez l'improbable "fente" orangée de l'arbre à droite.. :-)
Image

Or je viens donc de découvrir que les Ménines de Velasquez comportent une reproduction d'un tableau de Jordaens, par un élève de Velasquez Juan Bautista Martinez del Mazo.
Apollon et Marsyas, dont on aurait une reproduction anonyme au musée des beaux arts de Valencienne appellée "le jugement de Midas" mais de mon tout petit point de vue, ça correspond à peine...

Image


Image

En plus, je trouve bien un tableau de Jordaens qui traite de ce sujet, mais il est carrément différent
http://www.mlahanas.de/Greeks/Mythology ... daens.html

Image

Par contre, la copie de Rubens la punition d'Arachné semble nettement plus correspondre avec une peinture sur bois qui est au Virginia museum de Richmond.
http://galatea.univ-tlse2.fr/pictura/Ut ... tice=A0143
Image

Image


ce qui est interessant dans cette reproduction de la punition d'Arachne par minerve, c'est d'une part la présence d'un tableau dans le tableau de Rubens, dont le contenu traite clairement de sexualité, et le fait que Velasquez à lui même fait une interprétation picturale de ce mythe

[img]http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Diego_Velázquez_014.jpg/794px-Diego_Velázquez_014.jpg
[/img]

Je ne sais pas encore où je vais mais je sens les métaphores sexuelles cachées pas loin... :-)


------------------------------------

Pour l'instant, je ne trouve pas de source historique qui donnerait des informations sur le fait qu'il y aurait une "obligation" ou "tradition" de toujours peindre un monarque avec la lumière venant de la gauche en haut. Et Luh m'a suggéré une piste très maligne, qui est de chercher où dieu est en général positionné dans les peintures religieuses le représentant...



J'ai plongé dans le traité de peinture de Léonard de Vinci, en me disant que s'il existait une règle sur le positionnement de la lumière, il en parlerait forcément, et je trouve plutôt une proposition contraire, comme quoi tout est possible :

Cf: Le traité de peinture de Léonard de Vinci.

100- comment le peintre doit se placer avec son modèle en relief par rapport à la source de lumière.

Soit ab la fenêtre, et m la source de lumière je dis qu'en n'importe quelle partie qu'il se tienne, le peintre se trouvera bien, à la condition que l'oeil soit placé entre la partie ombragée et la partie éclairée du corps à reproduire. Cette place tu la trouveras en te mettant entre le point m et la division de l'ombre et de la lumière sur le modèle.

Image


Pour Christophe Luxereau, sur le forum professionnel de mon logiciel de 3D, ça vient de notre habitude occidentale de lire de la gauche vers la droite... ce qui est un bon argument.
http://www.frenchcinema4d.fr/forum/inde ... ic=22285.0

mais en surfant, j'ai découvert qu'il existait une étude scientifique qui tentait d'expliquer cet éventuel tropisme à préférer une lumière venant de la gauche.
http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=16542369

"Is light in pictures presumed to come from the left side", par McManus.

J'ai donc commandé et payé pas très cher ce document, qui est la reproduction photocopiée d'une étude faite par des scientifiques en neuropsychologie.

en particulier, j'y ai découvert qu'un grand historien d'art, Sir Ernst Gombrich, propose une explication très pertinente à cette préférence pour une lumière venant d'en haut à gauche dans nos oeuvres d'art :

Je cite

"Psychologist have found that in the absence of other clues, western obervers have settled for the probaliblity that the light falls from high up and form the left-hand side. It is the postion most convenient for drawings and writing with the right hand, and it therefore applies to most paintings.
(Gombrich art and illusion 1960 p229)

en gros, ça veut dire qu'une lumière venant de la gauche en haut, permet d'éviter au dessinateurs et aux peintres droitiers, d'être gênés par l'ombre portée de leur main sur le support si la lumière venait d'en haut à droite...

ce qui est une explication pas mal je trouve :-) surtout que l'étude de Mc Manus tendrait à mesurer l'absence de préférence "physiologique" à cette orientation lumineuse du haut/gauche, ce qui serait en contradiction avec les travaux d'autres chercheurs cités par Mc Manus, Sun Et Perona (Where is the sun? Nature Neuroscience 1998) , et Massamian et Goutcher, Prior knowledge on the illumination position - 2001- Cognition.)

une autre info passionnante, vient de McManus lui même, qui dans une these non publiée a mesuré dans les peintures de crucifictions byzantine et de la renaissance italienne l'orientation de la lumière.
(1979 Determinants of Laterality in Man Unpublished PhD thesis, University of Cambridge.)



J'interprète son diagramme ainsi :
de 500 à 1050 peu de tableaux avec une lumière orientée à gauche, essentiellement une lumière centrale, et pas de tableaux avec lumière à droite

de 1050 à 1250 réduction des tableaux avec une lumière centrale, et augmentation radicale des tableaux avec une lumière latéralisée à gauche pour les 3/5me et à droite pour 1/5eme

ça se stabilise dans ces proportions jusqu'en 1550 avec une curieuse petite augmentation éphémère des crucifixions avec lumière a droite autour de 1450


------------------------------------------
les liens
Le site du CNRS pour se procurer le texte de Mc Manus
http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=16542369


Une étude scientifique de 2006 très intéressante de Wendy J.Adams disponible gratuitement traitant de nos préférences en terme de position des sources de lumières
http://www.journalofvision.org/7/11/11/article.aspx


Une interview de Christopher McManus sur You Tube
http://www.youtube.com/watch?v=Wf6rGKKp_Us

Une étude amusante de Christopher McManus sur les proportions des testicules dans la sculpture Grec ancienne (mais néanmoins très intéressante).
http://education.guardian.co.uk/higher/ ... 87,00.html


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Jeu Juil 03, 2008 4:03 pm 
NooActif
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Ven Juil 27, 2007 1:27 pm
Messages: 84
la Noocrypte c'est encore mieux que Palettes.

Vivement la suite! :D


 Hors ligne
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Panel

Haut Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Rechercher:
Aller à:  
 cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
Dizayn Ercan Koc