Connexion | M’enregistrer




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: NooIllumination- Tutoriel de révélation divine.
UNREAD_POSTPosté: Lun Sep 08, 2008 4:07 pm 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1160
1h du matin à Clichy, fin des années 90.
Je discutais dans mon petit studio avec deux amis: P. qui est commercial dans une société de téléphonie et Raymond Audemard. qui est un écrivain athée militant extrêmement cultivé.
Je n'avais absorbé aucune substance hallucinogène ou alcool, sinon des cigarettes slims Phillip Morris et du café... :-) (j'ai arrété de fumer autour de 2005)

J'interrogeais Raymond. sur son point de vue sur l'interprétation métaphorique qu'on pouvait faire du concept de péché de connaissance, dans la bible.
Il me donna son avis en concluant : "De toute façon j'ai rayé le mot croire de mon vocabulaire".

Cette formule noomilitante fit aussitôt sens pour moi.
En effet, comment comprendre le sens d'un texte sacré, si je ne pensais pas comme un croyant, étant moi-même athée et rationaliste par imprégnation parentale.

Par empathie, je me suis projetté dans ce que j'imaginais être la pensée d'un croyant...
Que voulait dire croire.. ?
Je suis remonté à la racine du concept :
- "Croire induit que ce que je pense être la "réalité" n'est que l'infime partie perceptible d'une divinité immanente et omnipotente. Si je me laisse aller à croire cela, je dois remettre en question ma façon de voir le monde... et cela en profondeur, pas superficiellement... je dois remettre en question le modèle de réalité rationnel que mon esprit a forgé depuis ma naissance pour me laisser pénétrer par une vision métaphysique du monde : le réel n'est pas ce qu'il parait. Et si je veux vraiment penser comme un croyant, je dois transformer cette spéculation analytique en une conviction intime, la vivre aussi dans mon corps, pas seulement sous la forme d'un échaffaudage intellectuel..."

Impossible! est-on tenté de penser: comment remettre en question plusieurs décennies de perceptions du réel, dont la plupart sont inscrites en profondeur dans notre inconscient et organisme car elles se sont construites dés la petite enfance par contact directe avec la matière et les autres?

Je ne sais plus reproduire le processus, mais j'y suis arrivé. Ma réflexion, ce soir la, m'a amené directement dans un secteur cognitif très particulier, et dont je n'ai jamais retrouvé le chemin depuis.

La encore, la métaphore est nécessaire pour le décrire : Imaginez une porte blindée vérouillée, entourée de girophares, similaire aux sas dans le film Alien.
Et sur cette porte serait écrit : Attention, ceci est un point de non retour . Passé ce point la folie est possible.

En d'autres mots, j'ai découvert à ce moment la qu'il existait en moi une sorte de protection cognitive. Un système inhibiteur qui' m'empêchait de "croire" vraiment, qui m'empêchait de remettre en question tout ce que j'avais appris du réel depuis ma naissance, de peur que je n'en ressorte pas intègre mentalement : En remettant en question mes ancrages existentiels fondamentaux je risquais de me retrouver avec des messieurs en blanc qui s'occuperaient de moi dans une grande maison avec des jolis murs capitonnés.

C'était l'époque où j'élaborais le concept de noonaute... d'explorateur de la noosphère, avec ce discours où j'affirmais que le rôle des artistes, était d'aller explorer des champs cognitifs que d'autres s'interdisent, car notre expertise du traitement de l'information, faisait de nous des explorateurs noosphériques expérimentés, et nous avions plus de chance de revenir intègre de nos ascensions d'Himalayas noosphériques du fait de notre quête et pratique artistique quotidienne.
J'ai donc, décidé, face à cette porte, (métaphore d'une inhibition mentale protectrice), que je pouvais la franchir. Que j'étais suffisamment nooaguerri pour risquer la folie induite et j'ai laché prise...
Cette décision, longue à décrire, n'a même pas duré une fraction d'instant. Où plus exactement, à l'instant même où mon esprit a su qu'il prendrait cette décision, la porte s'est ouverte...

Lorsque l'illumination/révélation s'est produite, j'étais assis sur mon canapé, les mains croisées derrière la tête dans une position de repos, et j'avais fermés les yeux pour me concentrer sur mes spéculations.

J'ai vu, (les yeux fermés), le mur donnant sur la rue à ma gauche devenir transparent, me révélant la ville de clichy nimbée d'une clarté blanche intense allant vers le bleue.
Il y avait une présence, plus ou moins dense selon les personnes et les lieux, que mon esprit à "figuré" comme une sorte de nappe brumeuse blanche baignant toutes choses... cette brume/présence a générée comme deux volutes lumineuses qui ont pénétré mon plexus, pile dans le coeur...
Il n'y eut à ce moment plus de temps, j'étais en dehors du temps, tout ce qui se passait, tout ce que je recevais était, allait être, avait été.
J'étais immergé dans une sensation d'amour infini, certains diraient d'extase, mais les mots ont le sait, sont insuffisant pour décrire cette émotion que je n'avais jamais connu auparavant et qui ne s'est jamais reproduite.

IL m'a parlé.

Deux phrases se sont inscrites dans mon esprit. je fixais leurs mots sans les comprendre :

"Beni de dieu"
"Pêché d'orgueil"

Et leur sens est arrivé, ou était déja la, comme deux Tsunami informationnels. Une profusion d'informations convergeantes dont une grande partie était de nature non verbalisable... (voir "étranges" et incompréhensibles)

J'ai su ce que signifiait "Béni de Dieu", pour moi et pour toutes les choses, toute la vie et toute l'humanité
J'ai su ce que signifiait "péché d'orgueil" pour moi, et pour toute l'humanité.

J'étais hors temps, et je sais que je suis, d'une certaine façon, toujours dans ce moment, à l'heure ou j'écris ceci..
mais je suis aussi revenu dans la temporalité... forcément, enfin je crois... :-)
j'ai ouvert les yeux.. R. venait de terminer la phrase qui avait déclenchée cette nooincursion très particulière: "De toute façon j'ai rayé le mot croire de mon vocabulaire".
Aucune durée ne s'était réellement écoulée, mais j'avais pourtant l'impression de revenir de l'éternité.

J'ai interpellé mes deux invités avec une formule triviale et excitée du genre : "Eh les mecs, il vient de m'arriver un truc génial... "

Et nous avons fait ensemble le debriefing de ce que je venais de vivre.
Plus tard, j'ai demandé à R comment ça se faisait qu'ils m'aient cru immédiatement, sans remettre en question à aucun moment mon témoignage. Est-ce que j'avais une auréole au dessus de ma tête, est-ce que je flottais au dessus du sol.. R m'a dit que rien de "surnaturel" ou "paranormal" ne s'était produit, simplement ce qui m'avait rendu crédible, c'était que j'avais radicalement changé d'expression, j'étais transfiguré, je rayonnais...

Il serait trop long de détailler ce que j'ai retenu de transmissible des nootsunamis associés aux phrases "Beni de Dieu", et " Péché d'orgueil".
(Et dans tous les cas je ne le révèle que si vous êtes nue, ligotée sur une croix de Saint-André en latex noir à lacets :-)

Par contre, pour faire référence à la théorie de l'information de Shannon, l'information à laquelle j'avais été confronté cette nuit la m'avait transformé. J'avais acquis une perception/connaissance métaphysique du monde.


Ceci clarifié, un point qui me parait important :

Autant je peux porter un regard métaphysique sur le monde quand je le désire... autant je peux toujours excercer un sens critique et rationnel distancié vis à vis de cette même perception métaphysique des choses...


Ainsi, bien qu'une part de moi-même a la certitude de la dimension métaphysique de ce nooévénement je peux aussi proposer une interprétation rationnelle cette illumination.

D'abord plusieurs constats, (dont certains invérifiables, il faut me croire sur parole) :

1) ce n'était pas un rêve éveillé. Bien que tout ceci se soit produit dans mon esprit, sans aucune manifestation extérieure autre que mon changement d'expression, ce n'était pas un rêve éveillé. ça n'en avait pas du tout la consistance.

2) ce n'était pas un phénomène d'hallucination générée par des psychotropes que je ne consomme plus depuis très longtemps, ni non plus un flash back de LSD. (J'ai pris du LSD une seule fois dans ma vie en trop petite dose pour que ça provoque les fameux flash back, et cette illumination n'avait de toute façon pas du tout la consistance d'une hallucination lysergique).

3) C'était une expérience mentale exceptionnelle et inconnue de moi, comme je n'en avais jamais vêcu.
Tellement "nouvelle" que mon cerveau, n'ayant pas de référent, s'est mis à transcrire le flux informationnel auquel il était confronté en "visions" métaphoriques (grande lumière, brume/présence lumineuse... )

4) un certain nombre d'émotions caractéristiques de ce moment vêcu, se retrouvent dans les témoignages d'illuminés (Grande lumière qui se formalise sous forme de visions différentes, sensation d'intemporalité, sensation extatique de baigner dans un amour "absolu", messages "divins" explicites ou ésotériques, et aussi confrontation à de l'ineffable, de l'indescriptible.. )

5) Si je vais à l'encontre de ma conviction induite par le "contenu" de l'événement (où Dieu s'est clairement fait connaître en tant que tel), et que j'adopte le postulat que je n'ai pas été "réellement" en relation avec une entité divine, il m'est cependant arrivé quelque chose de très particulier... mais quoi?


Reprenons le fil des événements depuis le début :
J'étais dans un questionnement... je cherchais la réponse à la question du péché de connaissance, le péché originel dans la mythologie Judeo/Chrétienne.

Et bien j'ai tout simplement eu la réponse, et elle m'a été donnée par mon cerveau, pas par dieu.
En effet, je peux "aussi" choisir de penser que c'est mon seul cerveau qui me l'a donnée, sans intervention surréaliste du divin.
Notre esprit, via certaines facultés qu'on attribue souvent aux spécificités globalisantes et intuitive du cerveau droit, a la capacité de pouvoir donner du sens au chaos en reliant quasi instantanément et avec pertinence une myriade d'informations éparses entre elles.
Je venais de demander à mon esprit de me dire ce que cela signifiait de croire, et que signifiait le péché de connaissance.. et il m'a fourni la réponse...

Oui, :-) je sais, c'est un peu inhabituel quand même que la réponse à nos interrogations intimes, produise des effets aussi spectaculaires genre ouverture des jeux olympiques neuronaux...
Car, il s'est quand même produit un phénomène mental exceptionnel... et qui arrive souvent, et à beaucoup d'humains sur cette planète et dans l'histoire...

Alors voici mon explication "rationnelle" (mais pour l'instant hélas, non mesurable)

Il existe une zone/entité/réflexe/capacité cognitive très particulière de notre cerveau, qui est similaire pour tous les humains, et qui, sollicitée d'une certaine façon, provoque une suractivité cérébrale spécifique, où notre esprit, et notre seul esprit, acquiert une sorte d'autonomie "omnisciente"...
par métaphore cyberculturelle, je dirais qu'on déclenche l'allumage d'une sorte de Booster cognitif, et que l'accélération mentale provoquée, va, d'une part, générer, invoquer, une "sur-identité" tierce éphèmère que par projection métaphorique on va assimiler à une entité divine (car d'origine collective)... et cette "sur-identité" qui est directement issu/connectée à l'inconscient collectif via notre mémoire/culture/imprégnation génétique s'adresse à nous en tant qu'entité tierce, distincte, et "traduit" le plan informationnel auquel elle a accès en métaphores compréhensible par la partie "analytique" de notre esprit. Métaphores que nous interprétons comme une relation divine... notre propre "sur-cognition"

Oui, je sais, mon interprétation rationnelle est encore plus délirante que l'interprétation métaphysique... :-)

Mais c'est pas de ma faute monsieur le juge, c'est dans ma nature de nooconteur cyberpunk d'explorer la noosphère...
Yann, NooIlluminé ratiocinant...

PS. Ah oui... autre chose... une confidence divine chuchotée...
Dieu m'a dit : Yann! Je n'existe pas...


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Lun Sep 08, 2008 7:39 pm 
NooDiscret
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Sam Fév 17, 2007 11:19 pm
Messages: 45
Dis donc... Incroyable ! On fait partit du même club....


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Lun Sep 08, 2008 7:46 pm 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1160
Noon...

tu veux dire qu'on partage la même sim ?

:-)


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Lun Sep 08, 2008 8:16 pm 
NooDiscret
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Sam Fév 17, 2007 11:19 pm
Messages: 45
ouais... Si on doit retenir l'explication rationnelle... Je veux le refaire ! :lol:


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Mar Sep 09, 2008 12:02 am 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1160
marulaz a écrit:
ouais... Si on doit retenir l'explication rationnelle... Je veux le refaire ! :lol:


C'est la un des points qui contrarie mon explication "rationnel"...
impossible de reproduire ce phénomène cognitif.. alors que si c'était vraiment une capacité cognitive, je devrais pouvoir la solliciter comme je veux..

Par contre si je passe sur le mode "relation métaphysique au monde" j'ai l'explication de cette non reproductibilité du noophénomène, qui m'a d'ailleurs été donnée dans ce que j'appelle les "NooTsunamis".

Ce n'est pas moi qui choisi, c'est Lui qui choisi de se révéler ou non..
. pfff... pourquoi tous mes potes, même ceux de nature divine adoptent systématiquement cette posture de dominateurs macho avec moi.. hein?

Yann NooSoumis...


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Mar Sep 09, 2008 1:17 am 
NooDiscret
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Sam Fév 17, 2007 11:19 pm
Messages: 45
yann a écrit:
C'est la un des points qui contrarie mon explication "rationnel"...

Pas forcément, même si le cerveau est capable de "ça" il lui faut peut-être une mise en condition extérieur.
Dans mon cas deux années de déprime plus ou moins grande, je me suis demandé si mon cerveau n'avait pas trouvé ce moyen pour s'auto-guérir. Sinon quelqu'un ou quelque chose a déversé sur moi ce que tu appelles "une sensation d'amour infini".
Dans le cas que tu décris les raisons d'auto-suggestion semblent moins évidentes... reste la métaphysique... :?


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Mar Sep 09, 2008 3:09 am 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1160
Pas de message? D'informations annexes en plus.. ? De parole?
De lumière
Juste un passage au nirvana... ?
ou un truc particulier.?

Je récolte les éléments communs récurrents aux illuminations.. et tu peux me le dire en privé au fait...

faut faire gaffe avec les illuminations, c'est dangereux de le dire en public.. ça peut avoir des effets de bord très néfastes..

moi ça va, j'en suis plus à ça près.. et puis c'est vrai que comme toi aussi tu es un artiste, tu bénéficie aussi de cette relative tolérance sociale sur le sujet.. nous on se coupe pas les oreilles, mais on a des illuminations... :-)

Yann NooAllumé...


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Mar Sep 09, 2008 9:02 am 
NooDiscret
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Sam Fév 17, 2007 11:19 pm
Messages: 45
hehehe.. si, mais je n'en dirai pas plus ici...


 Hors ligne
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Panel

Haut Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Rechercher:
Aller à:  
 cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
Dizayn Ercan Koc