Connexion | M’enregistrer




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: NooChronique nuit blanche 2009
UNREAD_POSTPosté: Ven Oct 09, 2009 2:04 am 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1161
La nuit blanche du 3 octobre 2009 à Paris. Installations multimédia et projections de court-métrages vidéo et cinéma en plein air sur grand écran, organisée par Voisimages place sainte-catherine dans le marais.
http://www.voisimages.org/

Les photos en haute definition :
http://noozone.free.fr/Galeries/NuitBla ... JpgsHD.zip

Impasse de la poissonnerie, Laura Mannelli et son équipe ont installé un portail entre les mondes persistants et ce réel impermanent.
Laura Mannelli -Mélusine scénographie interactive- en collaboration avec Frederick Thompson, sur une musique orginale de Juan De Guillebon aka DyE.
http://www.serial-player-architect.com/
Image

Rançon du succès, une distance de sécurité sépare les spectateurs du cube de nooconfinement, afin d'éviter un improbable accident numérique... ( il parait que des imprudents ont été happés et dérivent désormais dans les vortex noosphériques qui sévissent dans l'entre monde )
Image
Derrière les vitres du monolithe holographique, l'avatar de Melusine observe les nooctambules venus à sa rencontre.
Image


Sur la place Sainte Catherine, tel une Gatling informationnelle déroulant ses rubans de noomunitions de 35mm, un impressionnant Noopropulseur cinématographique fraye un passage noosphérique à la cadence de 24 obturations par seconde...
Image

Du projecteur de cinéma même de facture récente, émane ce charme suranné et steampunk des anciens systèmes mécaniques sophistiqués.
La Nuit Blanche organisée par voisimages dans Le Marais est une des rares occasions de pouvoir assister en plein air à de vrais projections cinématographiques, et nous avons ainsi l'opportunité de pouvoir comparer une projection cinématographique avec une projection vidéo.

En projection numérique haute définitiion 2K ou 4K , la vidéo surpasse maintenant en qualité la projection cinématographique par sa définition et sa stabilité de projection (pas de vibration verticale et horizontale de l'image du fait du défilement et de l'obturation).
Image

Cependant, l'image cinématographique conserve des propriétés spécifiques mystérieuse qui font un des charmes du cinéma.
C'est irrationnel et subjectif, mais nombreux sont ceux qui perçoivent cette très subtile différence entre une projection numérique et une projection cinématographique : Il y a dans la projection cinématographique mécanique traditionnelle... plus de "chair"... c'est comme si les images, du fait de leur "existence" analogique et de leur non "cryptage" numérique, avaient un ancrage dans le réel que nous percevions. (1)

Image

Les images "existent" comme des sculptures, l'information s'est "matérialisée" et se rapproche du vivant et nous la reconnaissons intuitivement comme telle.
Je pense que la vie, c'est de la matière informée, et à partir du moment, où l'information s'est ancrée dans la matière de façon analogique, l'immatériel est devenu matériel. Une alchimie métaphysique a changé la nature de l'information d'une façon qui nous est perceptible et que nous traduisons par des métaphores linguistiques, comme "vivant" ou "chair"... C'est aussi ce phénomène qu'illustre le mythe de Pygmallion. Le changement de "nature" acquis par l'information lorsqu'elle devient "matérielle".
Image

Inversement, l'image numérique reste cryptée, immatérielle.
De "données" cryptées numérique elle passe directement à l'état de "lumière", sans laisser d'empreintes dans la matière. Du début à la fin de sa genèse, l'oeuvre numérique reste dans la noosphère, dans l'immatériel, et l'éphèmère.
Malgré sa fugace "existence" sur l'écran à cristaux liquide du vidéoprojecteur, l'image passe de l'espace informatique à la lumière sans "s'incarner" dans le réel, et cela, étrangement, certains d'entre nous le perçoivent.
Nous percevons cette "absence" de vie : La matière n'a pas été "informée". Le numérique est resté dans le monde des spectres...
Image


Un peu avant minuit Eric Wenger est venu connecter son nooscaphe macintosh sur le vidéoprojecteur afin de nous faire voyager en HD dans ses cosmogonies numériques.
Image
http://www.youtube.com/watch?v=hJtPI-JYYCY


les projections d'Eric seront applaudies par les noomatelots.
http://www.metasynth.com/ERICWENGER/
http://www.uisoftware.com/
Image


Et j'ai été très fier de voir évoluer dans les paysages d'Eric Wenger mon nooscaphe et mon noogyrodine.
viewtopic.php?t=574
Image
Image


Petite escale de noocapitaines près de la noojetée..
Image

Et juste après minuit, résonne entre les murs de la place saint-catherine la voix de Noogenesis dans un silence émouvant.
Le public assis sur le nootapis volant, après un instant de silence applaudira cette première projection publique de la nouvelle version avec voix off. Deux noomatelots viendront me dire qu'ils ont adoré le texte et la voix d'Octavie Pieron.
http://www.yannminh.org/french/CtNooGenesis.html
Image
Image

Yann NooSublimineur...




----------------------------
(1)
bien que non négligeables et certainement perçus en subliminal, je situe mon propos sur les différences de perception entre le cinéma et la vidéo, au dela des phénomènes subliminaux d'obturation au 24me de seconde, ou de l'entrelacement de la vidéo au 50 me de seconde, ou d'un éventuel rafraichissement de l'écran à 100 htz sur des écrans sophistiqués ou dans le cadre des systèmes immersifs stéréoscopiques comme "The Cave" qui utilisent une fréquence de 100 htz pour l'affichage au 50me de sec les images destinées à l'oeil gauche ou droit.

Le neurobiologiste Stanislas Dehaene
http://www.institut-de-france.fr/prixme ... ehaene.pdf
a mesuré par résonnance magnétique nucléaire, que certaines aires cérébrales spécialisées réagissent à la perception "non-consciente" d'un chiffre ou d'une forme diffusée en subliminal, (34 ou 51 msec) cette information étant traitée ou non par le cerveau en fonction de sa pertinence contextuelle...

http://www.college-de-france.fr/default ... 082009.htm

La video passionnante et téléchargeable du cours de Dehaene sur le subliminal au college de France avec les images montrant l'activation cérébrale liée à la perception d'images subliminales..
http://www.college-de-france.fr/default ... lincon.jsp

Les recherches en IA comme les recherches en neurobiologie récentes montrent que nous sommes encore très loin de maitriser et comprendre comment notre cerveau fonctionne tellement certains processus à l'oeuvre au sein de nos essaims neuronaux sont complexes. Certains processus cognitifs fondamentaux identifiés échappent toujours aux modélisation informatiques ou mathématiques contemporaines. Contrairement aux années 60 où l'on pensait entre autre avoir modélisé le fonctionnement d'un neurone (Perceptron, Rosenblatt, Mac Culloch et Pitts).
http://www.espace-sciences.org/science/ ... index.html

Je situe mon propos précisément dans ce champ informationnel propre à l'art, "ultra complexe" et encore mystérieux, où notre compréhension du "réel" et de 'l'art" est forgée à la fois par un traitement "rationnel" (mesurable) des stimuli extérieurs et de l'information perçu, mais aussi un traitement "intuitif" et "global" spécifique aux capacités (entre autre ) de l'hémisphère cérébral droit, (par prédominance pour faire simple, car ces fonctions sont réparties sur l'ensemble du cerveau) dont pour l'instant on ne sait pas modéliser, mesurer, quantifier les capacités de traitement "globale" de l'information. (gestalt théorie)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_de_la_forme
http://www.psychoweb.fr/articles/psycho ... de-la.html

"la perception" des images et du son, et en particulier celle des images en mouvement, et les nouvelles perceptions tridimentionnelles à vocation immersives, du fait de leurs "proximités" formelles avec nos perceptions du "réel" sollicitent des champs cognitifs qui (entre autre) font massivement appel à la fois à nos capacités "analytiques" mais aussi "globales", "intuitives", subliminales, subconscientes, inconscientes ou "non-conscientes" pour utiliser la terminologie affranchie de freudisme de Dehaene
... et il ne me semble pas surprenant, qu'à un tel niveau d'activité cognitive, nous soyons réceptifs et capables de discerner et interpéter des signaux ténus, voir subliminaux, redondants avec l'information principale perçue consciemment.

Ainsi, lorsqu'on est passé du vinyl au Cd, j'ai rencontré des musiciens et des mélomanes qui percevaient la perte d'informations sonores provoquée par l'échantillonnage. Et les termes utilisés pour décrire cette perte, appartenaient au même champ lexical métaphorique que j'utilise pour décrire le passage du cinéma à la vidéo en projection... ( absence de "chair", de "vie", de "corps", de "densité"... )

(tout ceci pouvant aussi être raccordé à mon analyse des métaphores sexuelles volontairement "cachées" en art http://www.yannminh.org/french/TxtArguments090.html )


 Hors ligne
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yahoo [Bot] et 2 invités

Panel

Haut Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Rechercher:
Aller à:  
 cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
Dizayn Ercan Koc