Connexion | M’enregistrer




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'interprétation d'Everett
UNREAD_POSTPosté: Mer Juil 14, 2010 4:22 pm 
NooActif
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Lun Fév 12, 2007 9:53 am
Messages: 103
Localisation: Noosphère
Force est de constater qu'il existe une multitude de points de vue philosophiques sur, disons, la vie l'univers et le reste. Même quand ces vues sont incompatibles, cela ne nous empêche pas de vivre ensemble et d'en discuter. Bien-sûr, on ne va règler la question de manière définitive en une soirée de débats animés.

Dans ce contexte, le scepticisme est une position très respectable. Refuser de croire ce qui n'est pas vérifié est un premier pas indispensable vers la connaissance. C'est la base de la pensée scientifique.

Cependant, un scepticisme radical est une attitude pessimiste qui conduit à douter de la possibilité de la compréhension. Elle n'est pas non plus une garantie contre l'erreur car il peut arriver qu'une chose tenue pour évidente s'avère fausse.

Il est nécéssaire, afin de pouvoir réfléchir et d'avancer dans la connaissance, d'accorder un certain crédit à des propositions incertaines voires invérifiables. Cela n'a rien à voir avec une croyance ou un acte de foi. Ce crédit est donné de façon délibérée, s'il s'avère inutile ou néfaste, il est repris. De plus toutes les déductions qui sont faites à partir de ces propositions sont liés aux hypothèses de départ.

Un principe invérifiable auquel j'accorde crédit est le réalisme : la position philosophique qui affirme qu'il existe une réalité indépendante de l'esprit humain. Il me semble quasiment impossible de raisonner et de chercher à comprendre le monde sans admettre ce principe de réalisme.

Je n'ai pas d'à priori sur la réalité en question. Je sais que les théories de la relativité et de la physique quantique, validées par de nombreuse expériences, ont montré que la réalité est plus complexe que ce que laisse supposer l'intuition, par exemple l'absence de simultanéité absolue.

La physique quantique, quand elle est apparue, a semblé contredire le principe de réalisme. Les physiciens ont alors affinés leur principes epistémologiques pour pouvoir avancer sans à priori réaliste, et ont montré tout plein de paradoxes provoqués par la physique quantique.

Or on a découvert ensuite que la réduction du paquet d'onde, un des axiomes de la mécanique quantique, est en fait inutile. La théorie de la décohérence explique comment les états superposés de la physique quantique disparaissent dans le monde macroscopique. (Je rappelle que le mot théorie en science est utilisé même quand la proposition est validée par de nombreuses experiences, ce qui est le cas pour la théorie de la décohérence.)

La réduction du paquet d'onde était le point qui posait des problèmes épistémologiques, et qui rendait la physique quantique incompatible avec le réalisme. Une fois que cet axiome est abandonné, les soi-disant paradoxes de la physique quantique disparaîssent.

Voilà comment la position de réalisme philosophique me conduit à préférer l'interprétation d'Everett de la mécanique quantique, dîte aussi interprétation des mondes multiples. Cette position est maintenant largement admise mais encore controversée : certains se satisfont bien de la négation du réalisme, d'autres préfèrent ne pas prendre parti.

Quelques références:

Un article de Max Tegmark dans la revue Nature, publié en 2007.
http://space.mit.edu/home/tegmark/PDF/everett2.pdf
Il y répond à l'objection courante que les univers parallèles ne sont pas observables. <<The key point is that parallel universes are not a theory in themselves, but a prediction of certain theories. For a theory to be falsifiable, we need not observe and test all its predictions - one will do.>>

La théorie d'Everett prédit qu'il est possible d'avoir des systèmes macroscopiques dans des états quantiques superposés. En mars 2010 une équipe a observé un système comprenant plusieurs trillions d'atomes (10 puissance 18) dans un état de superposition.
http://www.nature.com/news/2010/100317/ ... 0.130.html
<<Cleland and his team took a more direct measure of quantum weirdness at the large scale.>>

Les mondes parallèles ne sont plus de la science-fiction, enfin plus uniquement.


 Hors ligne
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Panel

Haut Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Rechercher:
Aller à:  
 cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
Dizayn Ercan Koc