Connexion | M’enregistrer




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Article Dico Art Plastique
UNREAD_POSTPosté: Ven Oct 01, 2010 5:31 am 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1160
En construction




L'art c'est comme la vie, ça n'existe pas.
La vie est de nature immatérielle : c'est de la matière informée. C'est quelque chose de nature fondamentalement métaphysique, dans un sens littéral non mystique, (au dela de la physique) qui depuis 4 milliards d'années et peut-être plus encore, informe la matière pour se reproduire, se propager, et assurer sa pérennité.
En cela, l'art est une métaphore active de la vie. L'art est à l'image du vivant. C'est un processus informationnel , immatériel, produit par les individus et l'humanité, dont nous ne pouvons percevoir que les manifestations dans la matière. L'art, comme la vie, informent la matière.

La plus belle oeuvre d'art que je connaisse illustrant mon propos est l'hommage fait à Klein par Jean Tinguely , installé au sommet du Cyclop à Milly la Forêt.
http://www.lecyclop.com/

C'est juste une dalle horizontale dont les bords retiennent l'eau de pluie formant ainsi un miroir reflétant le bleu du ciel.

Pour le regard profane, on n'a la qu'une simple retenue d'eau. Mais cette objet a été nommé, ce qui lui confère une dimension informationnelle qui le projette dans les sphères immatérielles de la communication humaine. Il s'appelle : L'Hommage à Yves Klein.
et ainsi baptisée, cette simple et petite étendue d'eau nous projette vers des abîmes conceptuels merveilleux. Yves Klein rêvait d'un art affranchi de tout support matériel, et devait une part de sa notoriété à son fameux "Bleu" Klein, un tableau monochrome exposé à Beaubourg.
Ainsi, cette retenue d'eau au sommet du Cyclop, qui reflète le bleu du ciel, par sa forme et son nom invoque en ce lieu et l'esprit du visiteur, les idées et une part de l'identité de l'ami défunt de Tinguely, dont nous connaissons l'oeuvre au travers de la mémoire collective humaine.

Ce dispositif artistique, facilement reproductible est un noogénérateur. Un générateur "spirituel".
L'oeuvre artistique est à la fois, le dispositif "matériel" présent sous nos yeux, et l'immatérialité générée par elle dans l'esprit du visiteur, qui perçoit cognitivement, face à l'oeuvre, la "présence" informationnelle de l'artiste Yves Klein flottant entre ciel et eau devant lui.
cette oeuvre pour moi illustre parfaitement mon point de vue comme quoi l'art appartient aux domaines cybernétiques du traitement de l'information, un des plus haut niveau de communication de l'humanité.

Les oeuvres d'art, que ce soit de simples tableaux, ou sculptures traditionnelles, ou des dispositifs multimedia sophistiqués, sont essentiellement des générateurs informationnels. Des "véhicules" ou "media" permettant à des entités informationnelles de se transmettre et se propager.



.../...

Une autre oeuvre d'art emblématique de notre modernité cyberculturelle, est paradoxalement, un tableau classique : Las Meninas, de Velasquez.

http://www.noomuseum.net




.../...


Lorsqu'on s'engage dans une carrière artistique, on se retrouve un jour ou l'autre confronté à cette question inévitable de la définition de l'art.
A défaut d'adopter une définition universelle on se construit une définition personnelle intuitive, difficilement formulable, basée sur notre expérience pratique de l'art, comme "consommateur" ou "acteur", ou les deux à la fois.
Après plus de 30 ans de pratiques artistiques dites "multimédia" je me suis forgé une définition qui m'est propre, mais dans laquelle peuvent se retrouver nombre d'artistes ayant suivi un parcours similaire au mien.

Bien que je pense qu'art et science soient des activités humaines structurellement très différentes, ma définition de l'art va se forger à partir des spéculations de deux scientifiques, le mathématicien Norbert Wiener avec sa conception de la cybernétique, et l'anthropologue mystique Pierre Teilhard de Chardin avec son concept de Noosphère, (partagé par le philosophe Lemay, et le géologue soviétique Vernadski).

Inspiré par les spéculations philosophiques de ces chercheurs, je perçois l'art comme du traitement de l'information et cela à un niveau de complexité individuel et collectif très élevé, à la fois sur le plan "rationnel" de la cybersphère, mais aussi sur le plan métaphysique et mystérieux de la NooSphère.
L'artiste étant un expert spécialiste de ce type de traitement de l'information où rationnel et irrationnel, objectif et subjectif sont intimements liés.

Pour décrire ma vision de ce qu'est un artiste, j'ai forgé le néologisme de Noonaute en 1997.
http://yannminh.org/french/TxtNoonautes010.html

C'est une métaphore marine qui me paraît représenter avec pertinence cette compréhension de l'artiste vu comme un explorateur des espaces informationnels, et en 2007 j'ai réalisé un petit film qui illustre ce propos.
http://www.yannminh.org/french/CtNooGenesis.html

Au début de notre carrière, tels des marins, nous suivons les routes bien balisées tracées par nos prédecesseurs. L'art, étant comme la science de nature collective, consciemment, ou inconsciemment, nous allons explorer les zones informationnelles défrichées par nos inspirateurs. Dans notre quête existentielle, nous choisissons les chemins de ceux qui nous ressemblent, ou à qui nous souhaitons ressembler, entités informationnelles habitant l'immatérialité des masse media et qui nous servent à nous construire.
Mais peu à peu notre route va diverger de celle de nos maîtres, la pratique de l'art nous entraînera vers des chemins inexplorés qui nous seront propres, déterminé par la confrontation interactive à ce réel dont la complexité égale celle de l'immatérialité informationnelle.

.../...
L'art n'est pas la science, et la science n'est pas l'art, mais il y a des arts en science, et des sciences en art.
Souvent le qualificatif "d'artiste" est décerné au scientifique comme une sorte de mérite ultime, ou est induit qu'il a atteint ce niveau supérieur aux sciences qui est celui de l'art.

Dans la philosophie cybernétique, plus un organisme traitera de l'information complexe, plus il sera haut dans la hiérarchie du vivant. L'humanité est pour l'instant l'organisme connu ayant développé des processus de traitement de l'information au plus haut niveau, et l'art est des processus de traitement de l'information spécifique à l'humanité.

.../...


Cette construction identitaire à travers des modèles informationnels puisés dans notre environnement médiatique, n'est pas le propre des artistes. Autrefois réservé aux classes sociales élevées qui avaient les moyens d'avoir accès à un espace informationnel collectif ...




------------------------

Il est à la mode en ce moment de considérer l'art comme une sorte de médaille du mérite sociale suprème.
Ce qui amène certains conservateurs, qui ne voient l'art qu'au travers de leur positionnement muséographique, à affirmer que certains grands scientifiques reconnus, sont de grands "artistes" comme si, par une étrange condescendance élitaire, le qualificatif "d'artiste" était la consécration sociale ultime espérée par tous ... j'entends aussi certains jeunes conservateurs dire dans un ITW de TV que le jeu vidéo sera considéré peut-être un jour par la "société" comme un art... cette réflexion s'inscrivant dans la même posture propre aux préoccupations des conservateurs de musée, ou des rédacteurs d'encyclopédies, de considérer uniquement la dimension muséale "officielle" de l'art, en occultant toutes les autres façon de percevoir l'art, en particulier le point de vue de ceux qui font l'art... les artistes. Sans oublier le point de vue "Marchand" du commissaire priseur, le point de vue individuel subjectif de l'amateur...


L'art c'est du traitement de l'information au plus haut niveau individuel et collectif, dont les définitions vont changer selon le point de vue derrière lequel on se place.
Ainsi un artiste plasticien qui réalise des oeuvres, exposées ou non, , fait de l'art, que celui ci soit reconnu ou non, que celui soit majeur ou non, vu ou non, et cela indépendamment d'une éventuelle vvalidation muséographique, ou économique, ou reconnaissance sociale.

La question de savoir si le jeu vidéo est un art ou pas, est un faux débat. Le jeu vidéo EST un art, comme le cinéma, la photographie, le théâtre, et la plupart des activités d'échanges et de traitement informationnelles complexes de l'humanité.


 Hors ligne
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Panel

Haut Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Rechercher:
Aller à:  
 cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
Dizayn Ercan Koc