Connexion | M’enregistrer




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Les Noocontaminations 1 - Noochronique-Photos
UNREAD_POSTPosté: Lun Juil 16, 2007 6:02 am 
NooFondateur
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Mar Jan 09, 2007 3:21 am
Messages: 1158
Aux commandes de mon nooscaphe j'étais en plongée immersive profonde, lorsque ( http://www.laluhne.com/ ) Luh a appelé mon avatar biologique pour lui rappeler que le vernissage de ( http://www.tyrell-corporate.com/ ) B. était aujourd'hui.

Image

J'ai donc mis en stand-by la construction de mon nouveau ( http://www.noomuseum.net/ ) Noomuseum en 3D temps réel,

Image




j'ai équipé mon avatar biologique du noocapteur Nikon coolpix 5000 , et je l'ai piloté à travers ce réseau de communication physique urbain q'uon appelle le métro. Le mot métro, venant de métropole, lequel vient de la même racine que le mot mère... nous sommes donc dans la matrice de la matrice...

Dans ce lent mouvement longitudinal des corps propulsés in NooUtero, mon esprit, victime de ses tropismes spéculatifs ne peut pas s'empêcher de vouloir donner du sens au chaos, et je vois, dans le hasard des signes, des messages ésotériques à moi seul destinés...
Image


L'appareil photo et les caméras vidéo sont des outils sophistiqués, issus d'un processus industriel, économique et scientifique complexe dont les proportions planétaires sont vertigineuses à percevoir lorsqu'on formalise dans son esprit leur chaîne de production.

Il faut essayer de visualiser intuitivement et analytiquement ce que représente cette industrie à l'échelle de l'humanité...depuis les premières extractions de minerai jusqu'aux usines d'assemblages et les chaînes de distribution commerciales.

Dans une vision Mac-Luhanienne des outils, contrairement à ce qu'on pourrait d'abord penser, les appareils photos et vidéo ne sont pas des extensions de l'oeil, ce sont des extensions de la mémoire.

L'appareil photo est un outil qui permet d'évacuer pour la plupart de ses utilisateurs, l'angoisse de l'impermanence du réel et des autres, et dont l'utilisation a généré une industrie d'échelle planétaire.
Image




Extension de notre mémoire, l'appareil photo et la caméra vidéo nous servent à figer l'obsolescence, à évacuer l'angoisse de l'éphémère.

Nous tentons de figer dans le temps ce qui n'a pas ou peu de pérennité : La maturation des enfants, la beauté des corps, l'instant de grâce mille fois renouvelé d'un coucher de soleil sur un monument étranger, la sensualité d'une relation sexuelle...
Image


Le lieu de rendez-vous de nos avatars biologiques est un petit bar, l'Entracte, situé en plein sur une ligne de fracture noosphérique par laquelle s'immisce toute une population de nooimmigrants clandestins dont les empreintes ornent les murs du cinéma l'Européen.

Image

On peut d'ailleurs reconnaître parmi ces nootransfuges clandestins, le personnage récurrent de ( http://mesnagerjerome.free.fr/ ) Jerome Mesnager , "le corps blanc", que je n'arrête pas de croiser au travers de mon nomadisme urbain, parfois dans les endroits les plus improbables

Image



Ainsi il y a 20 ans, l'Homme Blanc arpentait les pierres du mur d'une petite allée jouxtant la rue Vandrezanne où j'habitais dans le 13me arrondissement

Image



Mais l'homme blanc était aussi en Inde dans la nooincarnation utopique d' ( http://www.auroville.org/ ) Auroville , en méditation sur le mur de la maison des deux grands noonautes, Basile et Clodine... pas de hasard.. l'Inde et Auroville en particulier, sont traversés par des lignes d'émergeance noosphériques puissantes ...
Image



Déjà lorsqu'ils habitaient Paris, Basile et Clodine vivaient dans une improbable maison gothique à Montmartre qui était, outre un lieu de rencontre privilégié entre noonautes et ( http://www.lefdup.com/HTMLf/mdm.html ) Les Maitres du Monde , aussi un lieu de passage noosphérique caractérisé.

Image


Un noobestiaire d'inspiration médiévale squattait les façade de la grande demeure du 19me siècle.

Image


Les transfuges noosphériques investissaient presque chaque recoin de la maison comme ces atlantes médiévaux hilares qui conversent depuis un siècle avec leurs gargouilles juchées sur les épaules...
Image



Dans les escaliers un noocompagnon, ou pélerin moyen-ageux, accueil le visiteur...
Image


Et sur les murs, les boiseries rares abritent une nooscomogonie bavarde qui n'en fini pas de nous conter son histoire en bas-relief...
Image


Image



Et la, à l'autre bout du monde, en Inde, dans cette Noo-utopie cybernétique émergeant directement de la sphère cognitive qu'est ( http://www.auroville.org/ ) Auroville

Image


Basile et Clodine vivent de nouveau entourés d'un noobestiaire improbable,
Image


de démons grimaçants protecteurs,
Image



entités noosphériques multimillénaires issues d'une des plus ancienne noosphère religieuse : l'hindouisme.
Image



Et qui côtoient les noocréatures cyberpunks occidentales descendant des archétypes préhistoriques de la silhouette et de l'empreinte.

Par certains côtés, l'homme blanc de ( http://mesnagerjerome.free.fr/ ) Jerome Mesnager , simule l'empreinte qu'auraient laissés les muscles peints en blanc d'un homme plaqué contre une surface, un peu comme ces empreintes de corps féminins des anthropométries bleus des pinceaux vivants d' ( http://www.yveskleinarchives.org/works/works1_fr.html ) Yves Klein

Image.






Ces noopopulations étrangères partagent certaines entités mémétiques achétypales, comme la spirale ou le cercle, ainsi Mira en faisant ses compositions éphémères à base de fleurs et de pétales dans les maisons d'Auroville, perpétue quotidiennement ces messages apaisants de protection et de sérénité...
Image.




Les entités noosphériques ainsi invoquées par ces pratiques graphiques, sont des stéréotypes ancestraux, qui se propagent et se reproduisent à l'infini depuis l'aube de l'humanité grâce au dessin, à la peinture, la sculpture...

Image.



Ces agencements de pétales oscillants à la surface de l'eau m'évoquent des peintures éphémères des indiens du Kérala, les célèbres bouquets japonais, certains thangkas Bouddhistes... ou les fameuses peintures de sable, ou peintures sèches des indiens Navajo... qui, comme les mandalas, sont des portes directes vers la noosphère.

iikaah en Navajo signifie : "place where the Holy People come and go"

"Endroit par lequel les "hommes joyeux/saints/divins" vont et viennent..."

Image



Ce qui revient souvent dans le discours des créateurs d'oeuvres dites "éphémères" c'est que l'important n'est pas l'oeuvre créée, qui elle est vouée à disparaître, mais surtout l'action de la créer...

Outre les processus métaphysiques ou magiques d'invocation et de communication avec les espaces divins, Il y a dans cette démarche initiatique qui induit la disparition de l'oeuvre réalisée à plus ou moins court terme, l'apprentissage métaphorique d'une distanciation vis à vis de la mort, et de notre propre obsolescence , mais aussi et surtout je pense, un affranchissement vis à vis de nos interdépendances noosphériques ...

l'apprentissage d'une autre relation au "réel" exempt de volonté de figer le temps, de pérenniser l'instant vécu, d'être asservis par l'envie de thésauriser les entités noosphériques, d'embaumer leurs enveloppes matérielles...

nous ouvrons des passages, et nous les refermons... sans regrets...
Image



C'est une expérience philosophique qui est pour moi à l'exacte opposé des démarches artistiques de notre civilisation dite "occidentale", où précisément il y a un soucis permanent, et "essentiel" de nos sociétés, de tenter de "fixer" les flux noosphériques par l'intermédiaire d'un arsenal d'outils sophistiqués et coûteux, qui vont du musée aux organismes nationaux d'archivage et d'indexation comme les grandes bibliothèques, ou les instituts audiovisuels, en passant par la captation photographique ou video quotidienne...

Image



Nos tiroirs sont pleins d'empreintes spirituelles capturées par notre nooarsenal noosphérique que pourtant nous ne regarderons jamais plus...
Image



On retrouve ces géométries circulaires ou spiralées archétypales, pérénnisées picturalement par ces mandalas ou yantras qui hantent la plupart des plafonds des temples hindous, et qui, plus que des décorations, sont surtout des outils cognitifs, des portes ouvertes sur la noosphère...

Mandala au planfond du temple Sri Meenakshi de Madurai
Image



Ces géométries sensuelles et étrangement apaisantes peintes sur des structures multiséculaires, sont des sortes de balises cognitives temporelles, des ancrages conceptuels qui nous permettent de nous arrimer cognitivement afin de pouvoir atteindre ces puissants flux issus de la noogenèse et qui coulent au centre de la noomatrice.

Mandalas au plafond du temple Manakula Vinayagar à Pondichéry

Image


En Inde, les entités noosphériques ont plusieurs voies d'accès à notre réalité.
Ainsi, dans le temple de Manakula Vinayagar, une divinité hindou a été incarnée dans une femelle éléphant désormais nommée comme la divinité qui l'habite : Lakshmi
Image



Pour seulement deux roupis, déposés dans sa trompe (et que Lakshmi donnera aussitôt à Sendhil son cornak) on peut savourer l'étrange émotion d'être béni par un nootransfuge incarné...
Image

Lequel, en signe de "reconnaissance/bénédiction" touchera brièvement le haut de notre crane avec le bout râpeux et lourd de la trompe de Lakshmi...
Image


Pour moi les temples sont des masse media et des nooscaphes primitifs.

Ce sont des machines à voyager dans la métasphère cognitive.
Image


Les temples ouvrent massivement des portes d'accès à la noosphère grace à un appareillage informationnel archaïque mais néanmoins complexe.
Image


En provoquant une stimulation sensuelle et cognitive forte, cet appareillage conceptuel élargit le champ perceptuel et intellectuel du visiteur, le mettant dans un état de transe propice à une réceptivité noosphérique intense.

Image




Ainsi, les chants, les prières, les mélopées, les senteurs, la pénombre, le statuaire, les peintures, les proportions, sont les moteurs immersifs de ce nooscaphe ancestral.
Image


Où se trouve la frontière, entre le réel et la noosphère... ?
Que savons nous vraiment des limites interactives entre le monde de l'information et ce monde dit physique... ?
Image



Ces oeuvres éphémères dessinées sur le sol des temples, et destinées à repousser le mauvais oeil et attirer le bon, sont "essentiellement" des objets informationnels... des messages...
Image


D'un point de vue rationnel, selon la ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Theorie_de_l'information ) théorie de l'information , "est considéré comme information ce qui transforme le récepteur..."

Qui est le récepteur ?, qui est transformé par ces messages adressés aux entités divines évoluant soit dans un plan métaphysique, soit dans la noosphère, ou tout simplement dans l'esprit de celui qui croit en leur existence...
Image



Allégories d'une pérennité informationnelle résistant à l'obsolescence des sociétés humaines, protégées au fond fond de leurs alcôves minérales, les statues des dieux plus encore que des métaphores d'intemporalité, sont des media.
Image



Ce sont des supports informationnels qui véhiculent bien sur, et de façon explicite, des messages "restreints" émanant d'un "réel" perceptible et "mesurable" par la science moderne, et dont le contenu est éventuellement "quantifiable", "compréhensible", de façon analytique, ou intuitive...
Image

Image


Mais ces effigies minérales interagissent aussi avec ce plan plus mystérieux et complexe que ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Teilhard_de_Chardin ) Teilhard de Chardin appelle la Noosphère, et de ce fait, elles ont des prolongements informationnels à l'échelle du collectif et de l'histoire qui dépasse le niveau de "compréhension individuel"...
Image

Image


Image


Habitée par une multitudes d'entités informationnelles, allant de la plus simple, à la plus complexe, de la plus triviale à la plus ineffable, de la plus rationnelle à la plus métaphysique, la noosphère échappe aux capacités d'appréhension analytiques et intuitives du seul cerveau de l'individu humain, aussi génial soit-il...
Image


Car la noosphère, c'est aussi et entre autre cet espace métaphysique composé d'une infinité de de strates informationnelles accumulées par le temps et les activités du vivant dans leur ensemble, plantes et animaux y compris.
Image


Pouja, (cérémonie) durant laquelle les sculpteurs de
Mahabalipuram ouvrent les yeux des statues destinées aux temples, et qui avaient été occultés par de la peinture ou cire rouge pendant leur élaboration...
Image


Ainsi même les statues dans les temples, peuvent regarder vers l'objectif de l'appareil photo...
Image


Une caractéristique de l'inde qui interpelle souvent le touriste occidental, c'est que les indiens ratent rarement une occasion de se faire photographier, communiant ainsi avec la noosphère dans une sorte de rituel cybernétique qui les relie à une matrice spirituelle multimillénaire imperceptible...
Image


Au contraire de la plupart des européens, qui n'aiment pas être pris en photo par des inconnus, en Inde, se faire photographier semble être vêcu par la plupart des habitants comme un rite auquel il ne faudrait jamais déroger.
C'est une sorte de communion noosphérique dont le résultat, les tirages papiers ou numériques semble être secondaire...

Ainsi j'ai souvent rencontré de l'indifférence, sinon une certaine commisération dans leurs expressions lorsque, par sympathie, je ramenais les photos tirées sur papier.

Famille tenant un café dans le village de xx près d'Auroville...
Image



Et comme les humains ou les statues des temples, les animaux semblent aussi partager cette étrange communion noosphérique de la photographie.

Ce n'était pas vers moi que plongaient les regards de ces noodivinités incarnées mais droit vers les profondeurs noosphériques qui se trouvent derrière les lentilles de mon mandala technologique Nikon...

tel des professionnels de la télévision, la vache sacrée et l'oiseau, interrompent leur conversation silencieuse pour fixer, non pas mon visage, mais le point de fuite qui se trouve loin derrière la surface concave de verre de mon objectif... dans cet abîme noosphérique que je tiens à deux mains au niveau de ma taille...

Image


La noosphère est une entité métaphysique à l'échelle de l'intelligence collective qu'est l'humanité, mais aussi à l'échelle de la biosphère terrestre...

même les arbres sont mis à contribution dans cette immense et étrange communion noosphérique. Ici c'est un ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Figuier_des_Banyans ) Banyan qui sert de support à un rituel de noomagie... Ce qui n'est pas surprenant, car le ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Figuier_des_Banyans ) Banyan est un arbre dit épiphyte dont le processus de reproduction et de propagation exceptionnel en fait une entité particulièrement porteuse de sens...

Image



Le ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Neem ) Neem est un arbre sacré en Inde.

C'est un arbre particulièrement résistant, source de beaucoup d'applications médicinales traditionnelles et contemporaines, et aussi support de pratiques magiques séculaires.

Anecdote noosphérique signifiante, ses vertus sont telles que certaines multinationales d'origines nord-américaines avaient tenté de le breveter dans les années 90.
Image



Ainsi, après s'être approprié l'espace réel, l'hégémonisme marchand est en train de s'approprier des pans entiers de la noosphère, en particulier sous la forme des dépôts de brevets internationaux qui sont les enjeux de luttes acharnées entre les nations, les métacorporations, les multinationales...

L'arsenal de plus en plus sophistiqué de législations relatives aux notions de "propriétés intellectuelles" est l'illustration "littérale" de cette guerre noosphérique à l'oeuvre dans le monde.

Les grandes révolutions se font aussi et peut-être surtout pour des enjeux nooterritoriaux...
Image


Petite ballade intemporelle dans cet espace où le réel et la noosphère sont étroitement imbriqués, et je nous offre un retour à Paris à bord d'un nooscaphe psychédélique : Un taxi "Ambassador".
Image


L'immersion radicale de ce voyage en Inde à changé mon regard et je redécouvre de retours à Paris cette même omniprésence d'entités noosphériques dans notre statuaire et notre architecture.

Image



Ainsi, lors d'une exposition organisée par l'association ( http://www.abm.fr/ ) Aventure du Bout du Monde pour la bourse ( http://www.abm.fr/pratique/bourse75.html ) Paris Jeunes Aventures J'ai aidé ( http://www.noonk.com/ ) Noonk à accrocher à la mairie de Paris les photos de son périple à pied à travers l'europe...
Image


Comme en Inde, en plein coeur de ce temple de la laïcité républicaine qu'est la Mairie de Paris, d'immenses mandalas "réalistes" semblent ouvrir des passages noosphériques dans les plafonds...
Image



Une chose est certaine, c'est que ces fenêtres donnant sur la noosphère ouvrent sur le brouhaha informationnel d'une aveuglante profusion noosphérique.

Mais est-ce du bruit ? ou de l'information ?
Image




Comme dans les mandalas hindou ou bouddhistes, y a t'il ici aussi une clef qui ouvre vers des abîmes métaphysiques inconnus ?
Image


ets-ce que leur message me transforme ? Mmmm.. oui... certains messages fonctionnent toujours pas mal, malgré le temps...
Image


Mais ces fresques vont t'elles avoir autant d'impact sur ma psyché que la vision des peintures de ( http://www.hrgiger.com/ ) Giger , ou la vision de ( http://www.manga.com/ghost/ ) Ghost In the Shell ou de Blade Runner...
Image




Mais je connais dèjà la réponse... je sais depuis longtemps où conduisent ces portes noosphériques... elles me conduisent tout simplement chez moi... un nooterritoire que je ne connais que trop bien, pour l'avoir mille fois arpenté...
Image



Bon, reprenons l'origine de cette noopérégrination autour d'un petit verre virtuel au bar de l'entracte juste à côté de la place de Clichy, 7 rue Biot.
Image



Gasp... la aussi les noocontaminations ont envahies la plupart des murs... à moins que ça ne soit une noonécropole...
Image



Comme en Inde, comme à la Mairie de Paris, ici aussi nous sommes cernés par les nooentités... vite ! enfuyons nous avant d'être noophagocytés ...
Image



Mais elles sont partout... les noocréatures de ( http://jefaerosol.free.fr/ ) Jeff Aerosol nous attendent à l'angle du cinéma l'Européen... c'est un nootraquenard...
Image


( http://www.laluhne.com/ ) Luh , et ( http://www.noonk.com/ ) Noonk se sont faite noosphériser par surprise...
Image



Pas de hasard les empreintes au pochoir de ( http://jefaerosol.free.fr/ ) Jeff Aerosol recouvrent les murs d'un redoutable avant poste d'invasion noosphérique : les murs du cinéma l'Européen, qui abrite en plus l' ( http://www.esat.fr/ ) ESAT , une école qui forme les noonautes professionnels et où je donne des cours d'infographie 3D depuis un an.
Image

L'année dernière l' ( http://www.esat.fr/ ) ESAT m'avait invité à présenter ma conférence immersive sur la cyberculture et les ( http://www.yannminh.org/french/TxtArguments090.html ) Metaphores Sexuelles en art.
Image


A l'époque, j'avais construit le ( http://www.yannminh.org/UT-NooMuseum/index.htm ) Noomuseum à partir du jeu FPS ( http://www.unrealtournament.com/ ) Unreal Tournament


A l'aide d'un micro ordinateur et d'un vidéo projecteur, je me sers de la 3D temps réel du jeu pour explorer un musée virtuel dont je commente les différentes salles d'exposition que j'ai construite, et qui illustrent un moment clef de l'histoire de la cyberculture et des métaphores sexuelles en art et au cinéma.
Image


Dans le noomuséum, j'ai reconstitué mon installation multimedia immersive, ( http://www.yannminh.org/french/IndMedia.html ) Media 000 que j'avais présentée à Beaubourg en 1983 et aux arts déco en 1982.
Image


J'ai d'ailleurs retrouvé récemment cette vieille photo de l'installation de 1982 aux arts déco... pour laquelle j'avais élaboré ces deux cyborgs biomécanoïdes interconnectés à base de moulage et de sculpture et surlesquels je projetais des images informatiques.
Image


Plusieurs fois j'ai essayé de refaire une version plus sophistiquée de Media 000... mais le microcosme des décideurs au niveau des arts plastiques français était tellement allergique à l'esthétique de la cyberculture ces 25 dernières années, que je n'ai jamais pu obtenir les aides nécessaire au financement d'une nouvelle nooexploration dans cette direction... c'est une de mes grande tristesse...
Image



Dans le noomuséum, j'ai reconstitué en volume le tableau de Velasquez des Ménines, car c'est une oeuvre clef de la préhistoire de la cyberculture, une des premières oeuvres immersive "dont vous êtes le héros"... Le Truc est simple et connu...
Image



La composition est curieuse, un peu pagaille... comme si Velasquez avait fait une sorte d'instantané photographique d'un moment anecdotique... mal cadré... en particulier avec ce personnage hors champ qui entre dans la composition...
Image



d'habitude, dans les peintures de ce type, de cour, le personnage le plus important est en premier plan... et la, qui est en premier plan... le chien...
Image


La clef est dans le regard de Velasquez... qui regarde t'il ?

Et bien il nous regarde Nous, les spectateurs...
Image


Et notre portrait se reflète dans le miroir au fond de la pièce... nous sommes donc le roi et la reine d'espagne...

Image


Ainsi, à chaque fois qu'un visiteur du musée du ( http://museoprado.mcu.es/ ) Musee du Prado à Madrid se tient devant ce tableau presque grandeur nature, par un jeu de mise en abîme immersif, il se retrouve projeté dans le temps, dans la cour du roi d'Espagne...

Voila, ça c'est un des dioramas du Noomuséum, que j'ai fait visité lors de cette conférence...
Image


En additionnant le public des étudiants de l'ESAT avec celui des spectateurs invités, j'avais fait salle comble... plus de 300 noovoyageurs... j'ai ainsi passé mon permis de nootransport en commun...
Image

Je vais transposer le noomuseum, pour qu'il soit accesible via le Web grace à un nouveau logiciel qui s'appelle ( http://unity3d.com/ ) Unity
La première maquette est visible ici
( http://www.noomuseum.net/ ) Noomuseum
Image

En remontant vers le Katabar où se trouvait l'expo de B., j'ai découvert que la Mairie de Paris avait installé un nootransmetteur dont la cabine toute neuve et rutilante était posée sur son aire de décollage.
Image


Et dans le nootransmetteur il y avait ( http://www.laluhne.com/ ) Luh , ( http://www.myspace.com/zocat ) Zocat et ( http://www.noonk.com/ ) Noonk qui revenaient de leur noomigration... Elles m'ont aussitôt proposé de m'enmener avec elles dans la noosphère...
Image


Hélas, grosse déception... le nootransmetteur était à sens unique... impossible de repartir par ce chemin...
Image


Nous sommes donc allé au Katabar qui est dans une des rues qui donne sur le moulin rouge. ( 37 Rue Fontaine 75009 )

Le ( http://www.katabar.com/ ) Katabar est un des 4 repaires cyberpunk parisien, avec la ( http://www.cantada.net/ ) Cantada à République,le ( http://www.blackdog-bar.com/ ) Blackdog à Chatelet, et ( http://www.lesfurieux.fr/ ) Les Furieux qui me rappellent les espaces alternatifs d'Amsterdam, Berlin, Oslo ou Bruxelles des années 70.
Image


( http://www.tyrell-corporate.com/ ) B. a choisi de s'incarner dans un avatar biologique beaucoup plus jeune que je ne l'imaginais vu la maîtrise de ses oeuvres...

J'en profite pour faire une noocaptation de 4 secondes devant ses infographies.
Image


( http://www.laluhne.com/ ) Luh était un peu déçu de ne pas retrouver exposée l'infographie que ( http://www.tyrell-corporate.com/ ) B. avait fait d'elle à partir d'un dialogue sur la Noocrypte...
Image

Image


Mais la plupart des très belles infographies de ( http://www.tyrell-corporate.com/ ) B. étaient quand même présentes ...

B. nous a confié qu'il préparait unenouvelle exposition avec des tirages plus grands...
Image


A suivre...

Noocontamination II viewtopic.php?t=655


Dernière édition par yann.minh le Mar Oct 20, 2009 8:10 pm, édité 12 fois.

 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Lun Juil 16, 2007 10:21 am 
NooPilier
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Lun Fév 12, 2007 5:55 pm
Messages: 321
Fabuleux reportage.n Pas encore vérifié si les bien plus rares photos que j'ai prises sont utilisables, vais m'en occuper ASAP... :oops: 8)

_________________
Lien vers mon blog SF (si vous avez envie de pouvoir répondre, prévenez-moi)
http://mondesf.blogspot.com/
Et mon site perso
http://site.voila.fr/Bormandg
C'est tout pour aujourd'hui (jusqu'au prochain message)!


 Hors ligne
 
 Sujet du message:
UNREAD_POSTPosté: Lun Juil 16, 2007 7:24 pm 
NooBavard
Avatar de l’utilisateur
Inscription: Lun Fév 12, 2007 10:40 pm
Messages: 151
Localisation: Paris
j'adore ce voyage de clichy à paris-Ktabar en passant par auroville, l'entracte, ta conf à l'essat...
top fort, yann !


 Hors ligne
 

Afficher les messages postés depuis:  Trier par  

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

Panel

Haut Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Rechercher:
Aller à:  
 cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
Dizayn Ercan Koc